Vous ai-je dit que je participe depuis peu à un atelier d’écriture ? Cela se passe à Bordeaux avec l’atelier de Joel Zanouy Ecrire ! Ecrire ! A Bordeaux. Nous sommes un petit groupe de 8 à 10 personnes et chaque mercredi pendant deux heures, nous produisons « sous contrainte » (littéraire et souvent originale) un texte que nous partageons collectivement. C’est varié, convivial, créatif et très stimulant ! Depuis fin septembre, nous travaillons sur l’oeuvre de Jean-Philippe Toussaint

Presque Football de Jean-Philippe Toussaint[1]

J’ai acheté ce livre après que Joël nous en ai parlé lors d’un atelier d’écriture du mois de Juin. Avec le recul, il me semble bien avoir entendu JP Toussaint himself en lire quelques extraits dans la librairie Mollat à sa sortie devant 2 Pelé et 3 tondus alors que je passais par-là chercher un livre pour l’été. Un rendez-vous hasardeux déjà.

Ce livre est devenu en quelques mois un compagnon de voyages, je l’ai emmené une bonne partie de l’été au fil de mes déplacements et sur mes différentes destinations de vacances, sans jamais l’ouvrir.

Football, Jean-Philippe Toussaint

Longarisse. quinze jours au bord de l’eau

J’ai lu le dernier Irving[2] (décevant mais on attend tellement – à lire pour ses digressions sur l’écrivain et l’écriture), Le liseur du 6h47 ou 27[3] je ne sais plus, prêté par maman (léger et frais, un petit goût de L’élégance du Hérisson), mes Charlie Hebdo en retard, l’excellente et drôlissime fable so british « Mon amie Rosy »[4] offert par mon amie Cécile pour mon anniversaire 2015, le remarquable récit choral « Certaines n’avaient jamais vu la mer »[5] qui racontent l’exil de centaines de japonaises au XIXe venues chercher maris et une nouvelle vie aux Etats-Unis, « le manuel Nikon du D90[6] et le vieux livre de recettes de la maison[7].
Mon amie Rosy_Durrell

Catalogne, dix jours entre montagne et méditerranée

J’ai fini le Dickens « Un Conte des deux villes »[8] merveilleux romanesque sur fonds de révolution française et Destiny[9], dont j’ai oublié le nom de l’auteur, intéressante réflexion par le roman sur l’aide aux migrants.
Et avec les enfants nous avons lu ensemble et à voix haute, en petits morceaux savourés, la dernière histoire des Jean-Quelque-Chose « Une belle brochette de bananes » de Jean-Paul Arrou-Vignod[10], c’est une valeur sûre à mettre entre toutes les mains, une belle tranche de rigolade pour toute la famille.
une-belle-brochette-de-bananes_arroud-vignod

De retour à Bordeaux, j’avais toujours « Football » dans les bagages

On a fait la rentrée, j’ai lu un énorme polar russo-espagnol[11], ainsi que le désenchanté Crépuscule de Michael Cunningham[12] aux pays des nantis mais néanmoins dépressifs new yorkais, et puis Le livre des secrets[13] de Fiona Kidman étrange d’histoire de femmes de la Nouvelle Angleterre à la Nouvelle Zélande. Penser à lui rendre.

Mi-octobre, c’est toujours l’été, indien cette fois, Joël nous lance un sujet au long cours sur Jean-Philippe Toussaint : chacun devra lire un de ses livres et le présenter lors de l’atelier du 2 novembre. J’en ai déjà lu certains, qu’à cela ne tienne, je choisis « Football » dans la surface de réparation.
Introuvable… où l’ai-je laissé ? Sur la terrasse face au lac ? Sur l’herbe aux lapins avec vue sur les montagnes catalanes ? Je lance une chasse au livre égaré sur Facebook, je harcèle mon gotha de liseurs via sms, et rentre bredouille… Joël me laisse finalement son exemplaire, phrases soulignées au crayon, annotations dans les marges « Ah ! Ah ! » « Faux ! ».

toutes-les-vagues-de-l'ocean_del-arbol

Me revoilà partie sur les routes d’Espagne

A Madrid cette fois pour quelques jours en cette fin octobre, le livre dans le sac à dos parcourt les allées du Prado, l’heure est à la contemplation et à la déambulation, pas à la lecture et pas question de rendre le livre graissé par les tapas.

Je freine à le prendre en mains ce livre, je retarde le moment. J’ai imaginé pour rompre l’anathème aller le lire le 1er novembre dans les allées de l’exposition « Football – A la limite du Hors Jeu » installée au musée d’Aquitaine, mais elle se terminait le 31 octobre.
Finalement ce qui me retient c’est tout simplement peut-être que je n’aime pas assez le foot pour lire cent pages à son sujet, fussent-elles pensées et écrites par JP Toussaint que j’aime particulièrement. Pulsion-répulsion.

JP Toussaint_Football_photo-maison-de-la-poesie-paris
Je n’aime pas le foot, ni le sport, ni les footballeurs et leurs muscles noueux, ni les supporters, ni les commentaires des commentateurs, encore moins le Mercato, Claude Bez ou le Katar aux couleurs du PSG. Quand j’ai parcouru ce livre en librairie, j’ai été accrochée par l’émerveillement d’enfant raconté dans les premières pages, y retrouvant quelque sentiment universel que Jean-Philippe Toussaint décortique au fil des pages. J’y ai reconnu des fragments familiers.
Postcriptum : j’ai finalement retrouvé par hasard Football, aligné gentiment avec quelques autres bouquins sur ma cheminée, j’avais regardé là pourtant, durant mes recherches, à croire qu’il se refusait à mon regard. Pardon à ceux que j’ai harcelé pour le retrouver, pardon à ce livre là de ne pas l’avoir lu, mais au moins il aura vu du pays

[1] Jean-Philippe Toussaint, Football, Editions de Minuit, 2015

[2] John Irving, Avenue des mystères, Seuil, 2016.

[3] Jean-Paul Didier Laurent, Le liseur du 6h27, Le diable Vauvert, 2014

[4] Gerald Durell, Mon amie Rosy, Héros-Limite, 2013

[5] Julie Otsuka, Certaines n’avaient jamais vu la mer, 10-18, 2013

[6] Appareil photo numérique D90 : manuel d’utilisation, Nikon Corporation, 2008

[7] Le livre de recettes de Châtelaine, Madean Hunter Limitée, 1976

[8] Charles Dickens, Un conte des deux villes, Gallimard Folio, 1989

[9] Pierrette Fleutiaux, Destiny, Actes Sud, 2016

[10] Jean-Paul Arrou-Vignod, Une belle brochette de bananes, Gallimard jeunesse, 2016

[11] Victor del Arbol, Toutes les vagues de l’océan, Actes Sud, 2015

[12] Michael Cunningham, Crépuscule, Belfond, 2012

[13] Fiona Kidman, Le livre des secrets, Sabine Wespieser, 2014

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer