la cité cathédrale du vin @fabiennefelix

La Cathédrale du Vin

La Cité du vin, finalement sortie assez vite de terre et ouverte en juin 2016, est un signal architectural fort de Bordeaux ville du fleuve.
Quoiqu’on pense de sa forme (mouvement du vin dans une carafe de décantation ? gigantesque étron ?), c’est une construction architecturale spectaculaire, qui vit avec la lumière et habite bien le bord de Garonne dans ce quartier de Bacalan en pleine transformation (pas toujours des plus réussies selon moi).


C’est déjà une superbe balade le long des quais pour y aller. Je vous conseille de ne jamais quitter le bord de l’eau pour y arriver, surtout après le pont Chaban : vous passerez devant la « maison du pêcheur » du Port autonome (cf. photo) et le long de l’ancien quai vermoulu avec encore un peu de végétation sauvage, et verrez apparaître la cité au détour de la dernière courbe (beaucoup plus joli que de passer côté tram).

Si vous n’avez pas les 20 € (ouille) à mettre dans le ticket d’entrée donnant accès aux étages, vous pouvez néanmoins circuler dans le rez de chaussée du bâtiment et profiter du café-brasserie, de la boutique, et d’une cave grand luxe. On peut également entrer dans l’enceinte du parc de la cité du vin pour profiter des extérieurs (terrasse du café), petite promenade. Je ne saurais trop vous conseiller de prendre la navette fluviale Batcub depuis l’arrêt à l’arrière de la cité en direction du centre ville de Bordeaux ou de Cenon, les points de vues sont magnifiques pour le prix d’un ticket de tram !

Bref, j’y suis allée pour de vrai en janvier dernier, plus par curiosité que par véritable intérêt pour sa proposition culturelle et muséographique. Et ça vaut le déplacement. Si vous voulez tout voir, lire, regarder, comprendre, il faut prendre du temps, une fois dans les espaces d’exposition pour profiter des contenus multimédias aux contenus très riches. Le pass d’entrée permet de monter au belvédère et de déguster un vin sélectionné par la cité, pour ma part, j’ai goûté un vin croate et surtout profité du point de vue. Partout, les aménagements sont parfaits, les matériaux essentiellement verre et bois, très nobles.
A l’étage de l’expo permanente, j’ai un peu ri lorsqu’une hôtesse a voulu m’équiper du top de l’accessoirisation numérique pour interagir avec les éléments de l’expo (ça fait partie du pass). Pas très ludiques l’équipement, ni l’hôtesse épuisée de répéter depuis le matin le fonctionnement (pas intuitif) du bidule à des handicapés de la techno…

Est-ce que j’ai appris des trucs sur le vin ? Sûrement. Que le vin peut sentir le vieux livre, ou le café, mais je ne venais pas pour ça a priori. Par contre d’un point de vue architectural et muséographique j’ai été très favorablement impressionnée, c’est un lieu d’exception dont je vous conseille donc la visite !

La cité du vin
Dossier de presse de l’agence d’archi XTU

Voici quelques unes de mes photos